Un stade pour l'Afrique 2012!!

Publié le par Association Un Stade Pour la Solidarité

UN STADE POUR L'Afrique

 

Vous avez aimé l'aventure Stade pour Gaza en 2011?
Vous allez forcément adhérer à notre nouveau projet: "Stade pour l'Afrique" 2012!!!

Le foot-solidarité toc de nouveau à votre porte, allez-vous répondre présents?

Le concept est le même: 

L'organisation de tournois de football partout en France (et ailleurs) afin de sensibiliser les jeunes à la situation des enfants en situation de précarité.
Les sommes récoltées contribueront à développer des projets éducatifs et sportifs pour ces enfants, avec l'aide d'ONG scrupuleusement sélectionnées, et déjà sur place.

Infos:


Futurs organisateurs, bénévoles, joueurs....contactez l'association Un stade pour la Solidarité au mail suivant:
unstadepourlasolidarite@gm
ail.com.

 
en nous précisant ce qui vous motive et ce que vous voulez apporter au projet.

Faites tourner l'info, tout comme Un stade pour Gaza, cela s'organise partout partout!! ;)

Fraternellement.
  

appeler-mali.jpg L’association Un stade pour la solidarité est porteuse de valeurs universelles. Nous souhaitions cette année fixer notre projet sur un pays d’Afrique. D’après les chiffres de l’ONU, 36 % de la population malienne vit en-dessous du seuil de pauvreté. Des études démontrent qu’un enfant malien sur deux vit dans la pauvreté. Le Mali fait donc partie des pays les plus pauvres au monde. Il faut noter que 65 % de la surface de son territoire est couverte par le désert, alors que 80 % de la population travaille dans l’agriculture ou la pêche.

 

Le Mali, dont la moitié de la population est âgée de moins de 15 ans, affiche clairement les droits de l'enfant comme une priorité politique. Il reste toutefois beaucoup à accomplir pour réaliser pleinement ces droits : améliorer l’accès à la santé, l’éducation, réduire la pauvreté, le travail des enfants, etc.

 

Des études menées dans la capitale, Bamako, ont recensé plus de 6’000 enfants mendiants dans les rues. Ordinairement, ces enfants sont exploités par des adultes, qui les obligent à aller mendier et à ramener certaines sommes, sous peine d’être punis violemment.

Plus de 90 % des enfants des rues sont des garçons, qui vivent généralement en bande, dormant dans des édifices publics ou sous des ponts. Beaucoup d’entre eux sont issus de familles nombreuses, venus tenter leur chance en ville, ou orphelins. Moins de 10 % d’entre eux fréquentent l’école. Ils sont souvent victimes de violence et drogués.

 


enfantAu Mali, l’enfant est sage à sa façon. Sous des dehors anodins et plaisants, il reflète tout le mystère de l’homme et surtout le vit avec un naturel admirable et inimitable. Dominique Zahan, ethnologue français, a montré que pour le Bambara, l’enfant est le symbole même de la sagesse : on l’assimile parfois au vieillard quand on l’appelle « petit vieillard homme important », ou encore au hérisson, symbole de la connaissance originelle et de la sagesse suprême.

 

La moitié de la population malienne est jeune, enfant, et même si le gouvernement tend à faire respecter les droits de cette majorité, celle-ci est souvent maltraitée.

La maltraitance résulte de plusieurs facteurs : La malnutrition, le travail forcé, le fait de ne pas avoir de domicile, d’être violenté, abusé etc…


L’association Humanium a mis en exergue cette situation à travers une carte relativement parlante :

carte-respect-droits-enfant-monde

La carte a été réalisée à partir de l’Indice de Concrétisation des Droits de l’Enfant (ICDE), qui est une note entre 0 et 10 témoignant du niveau de réalisation des Droits de l’Enfant dans un pays.

 

 



Toujours la même adresse!

 

Unstadepourlasolidarite@gmail.com

 

 

 


Commenter cet article